IEF Santé

Les mises en gardes sur les allergies

Au moment où les allergies notamment respiratoires se multiplient (près du tiers de la population serait victime de rhinites allergiques)
et provoquent des symptômes qui peuvent affecter la qualité de vie,
l’Institut Européen de formation en Santé souhaite rappeler certaines
mises en garde concernant les traitements médicamenteux de la rhinite
allergique :

 

* Les médicaments per os contenant un vasoconstricteur décongestionnant (pseudoéphédrine),
parfois caché au sein d’une « gamme-ombrelle » (type Actifed Rhinite
allergique® ou Humex Rhinite allergique®), ont une balance
bénéfices/risques défavorable. Les contre-indications, notamment
cardiovasculaires, doivent être strictement respectées.

* Si un vasoconstricteur décongestionnant est utilisé par voie nasale, il est formellement contre-indiqué de lui associer un vasoconstricteur par voie orale.

* Les antihistaminiques H1 de première génération (notamment les phénothiazines) sont à écarter
compte tenu de leurs effets sédatifs et atropiniques. Les
antihistaminiques H1 de deuxième génération sont mieux tolérés.
Rappelons toutefois que l’allongement de l’intervalle QT (et son risque
de torsades de pointes) est un effet de classe des antihistaminiques,
tout surdosage doit être évité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

iefsante

GRATUIT
VOIR